La revue n°27 de avril 2014 est parue dans l'espace réservé du site.

Lire la lettre de la réforme n°45La réforme de l’enseignement supérieur de 2013 a des conséquences pour la rentrée 2014, particulièrement pour l’entrée en STS ou en IUT, mais aussi dans l’offre des licences et masters devenue plus lisible pour ceux qui s’inscrivent sur APB... 

Lire la lettre d'information n°44 Après leur rénovation, ces formations sociales sont en cours d’évaluation, notamment les diplômes d’Etat de travail social...

La FAQ sur le projet technologique est parue sur le site d'éduscol. Télécharger le document.

Calendrier du baccalauréat 2014. 

Les résultats de l'admissibilté au concours de l'agrégation parus publinet

En 2014, 6 postes sont offerts dans le public au concours de l'agrégation interne pour 2014, 1 pour les établissements privés50 pour le CAPET externe STMS et 15 pour le CAPET interne STMS

L’UFR Lettres Langues Sciences Humaines & Sociales de Bretagne Sud (Université de Bretagne Sud – site de Lorient) recherche, pour le 1 septembre 2014, un enseignant du second degré STMS. Télécharger l’offre 

 

Actualités

Espace Adhérents : une page dédiée à l'agrégation avec revue de presse, une revue spéciale qui compile l'ensemble des textes officiels, la revue n°27 de avril 2014... 

Réforme des lycées

La lettre n°44 de février 2014 et n°45 de mars 2014 

Editorial avril 2014

 

Quel positionnement des bacheliers ST2S dans les formations sociales ?

Comme chaque année, la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DRESS) publie un document statistique sur les formations sociales. Les dernières données recueillies datent de 2012 et ont été publiées en février 2014. Le champ de l’enquête recouvre les formations de tout niveau et, en particulier, de niveau 3, comme celle de conseiller en ESF, d’assistant de service social, d’éducateur spécialisé et d’éducateur de jeunes enfants.

La DRESS recensait un total de 63 964 étudiants inscrits en 2012dans toutes les formations sociales, de tout niveau, de la première à la troisième année. 29 434 étudiants étaient des nouveaux inscrits dans 172 centres de formation publics, 920 privés non lucratifs et 36 privés ; soit un total de 1 128 écoles. Parmi les nouveaux inscrits de 1° année, 8,5% avaient moins de 20 ans, 24% entre 20 et 22 ans, 14,2% entre 23 et 25 ans…

Pour toutes les formations, les nouveaux inscrits de première année étaient titulaires d’un bac ES (23,2%), 21,1% d’un bac L, 13,6% d’un bac STG et 13,4% un bac ST2S, SMS ou F8. Avant leur entrée en première année, 9,9% venaient du secondaire, 16,9% du supérieur, 34,4% d’un emploi dans le secteur social ou médico-social…

Ces résultats doivent être mis en perspective avec le niveau des formations et des diplômes préparés.

 

Notre série ST2S est particulièrement concernée par les formations de niveau 3, débouchés naturels après un bac technologique.

1861 étudiants étaient inscrits au DCESF  dont 1 814 femmes accueillies dans 79 centres de formation. 64,1% ont entre 20 et 22 ans, 92,8% étaient titulaires d’un BTS. 39,9% étaient titulaires d’un bac ES et 28,7% d’un bac ST2S.19,3% des nouveaux inscrits avaient un père cadre ou profession intellectuelle du supérieur, 9,5% un père artisan, commerçant et chef d’entreprise.

2 327 étaient des nouveaux inscrits en première année d’assistant de service social. 35,1% étaient titulaires d’un bac ES, 27,5% d’un bac L, 13% d’un bac STG et 10,3% d’un bac ST2S. 33,1% avaient suivi des études supérieures avant leur entrée et 22,1% venaient du secondaire.

3 975 étaient des nouveaux inscrits en première année d’éducateur spécialisé. 30,5% étaient titulaires d’un bac ES, 22,7% d’un bac L, 11,6% d’un bac STG et 12,4% d’un bac ST2S. 27,3% avaient suivi des études supérieures avant leur entrée et 13,6% venaient du secondaire.

1 684 étaient des nouveaux inscrits en première année d’éducateur de jeunes enfants. 29,5% étaient titulaires d’un bac ES, 25,3% d’un bac L, 10,1% d’un bac STG et 18,2% d’un bac ST2S. 29% avaient suivi des études supérieures avant leur entrée et 16,4% venaient du secondaire.

 

L’analyse, limitée aux formations de niveau 3, laisse apparaitre que les titulaires d’un bac ST2S ou SMS viennent en troisième ou quatrième position pour toutes les formations exceptées celle de Conseiller en ESF. Ainsi ce sont les bacs ES, L  qui sont souvent les plus cités sans omettre le bac STG qui est en 3° position pour la formation d’assistant de service social. La formation du DCESF est un peu une exception, sans doute liée au BTS ESF et à sa localisation majoritaire dans des lycées.

L’évolution des programmes du bac et du recrutement devrait conduire, dans les années futures, à des résultats plus ambitieux, à condition qu’ils soient accompagnés, dès l’enseignement d’exploration de seconde, et à fortiori, du cycle terminal ST2S, d’une meilleure connaissance de ces formations et d’une préparation centrée sur la culture générale et sur le développement de l’esprit critique.

Il s’agit bien d’encourager les élèves à s’orienter vers ces formations de niveau post bac et à se confronter aux bacheliers généraux. Il n’y a pas de déterminisme social !

Francis Michaud, Président de l’A.P.S.M.S